Sisterhood, Sororité, etc

Aujourd’hui, je vous retrouve sur le blog avec un post un peu différent, de ceux que j’ai l’habitude de partager.

Je veux attirer votre attention sur un sujet qui m’anime depuis très longtemps : la sororité ! Un sujet qui me passionne depuis toujours…

 

La sororité en quelques mots

 

Dans le dictionnaire, on peut lire que le terme « sororité » provient du terme latin soror, qui signifie sœur ou cousine. La sororité désigne les liens entre les femmes qui se sentent des affinités, ont un vécu partagé dû à leur même condition féminine et à leur statut social. Le terme sororité désigne également un sentiment de confiance, de complicité et de solidarité dans une relation entre homme(s) et femme(s) qu’on retrouve chez les frères et sœurs ou les amis par exemple.

Moi, je dirais que la sororité, c’est avant tout de l’amitié, du soutien et de la bienveillance entre femmes.

“Ensemble, on est plus fortes, ensemble, on va plus loin”

Que pensez-vous des rivalités entre femmes? Pensez-vous vraiment que les femmes sont vouées à se faire la guerre comme la société nous pousse à le croire? Ce soir j'aborde ce sujet sur le blog. Je serais ravie d'avoir vos retours sur la question, alors n'hésitez pas! Bonne lecture.

Des  femmes et des comportements

 

Mais ça, c’est sur le papier, car dans la vraie vie,  certaines femmes ont cette fâcheuse tendance à se tirer dans les pâtes, se critiquer, ou même se blesser volontairement.

On peut l’observer dans la vie de tous les jours. Qui n’a jamais entendues à son égard ou à celles d’autres femmes, des petites moqueries dans le but de casser, des remarques insidieuses que ce soit à l’école ou au travail. Certaines femmes se sentent obliger de rabaisser leur congénère à tout prix.

Ce comportement commence bien trop tôt, mais là où le bas blesse, c’est, que ce genre d’habitude continue à l’âge adulte et s’invitent dans le monde du travail. Certaines femmes pour avancer dans leurs carrières sont prêtes à faire les pires coups à celles qui pourraient leur faire de l’ombre. Ne devrions-nous pas nous focaliser sur comment briser le plafond de verre ?

Plus récemment avec l’avènement des réseaux sociaux, on fait face à une nouvelle forme d’attaque :

Le Slut-shaming qui vise à décrédibiliser, insulter et « couvrir de honte » les femmes au comportement jugé hors de la norme.

Ce qui est navrant, c’est que les femmes elles-mêmes usent et abusent de cette insulte entre elles.

Pourquoi juger la sexualité d’autrui ? Pourquoi juger une femme qui assume sa sexualité ? A-t-on vraiment besoin de ça ?

Aussi étrange que cela puisse paraître, nous nous mettons plus facilement en rivalité avec les gens qui nous ressemblent que l’inverse. Cette rivalité se produit souvent lorsque plusieurs femmes courent après le même objet de désir. Souhaitant éloigner celles qui  pourraient leur faire de l’ombre. Une convoitise qu’on retrouve dans les contes de fées, comme Blanche-neige ou Cendrillon, et que les petites filles intègrent trop tôt

Nous devrions focaliser notre esprit sur comment briser le plafond de verre.

Que pensez-vous des rivalités entre femmes? Pensez-vous vraiment que les femmes sont vouées à se faire la guerre comme la société nous pousse à le croire? Ce soir j'aborde ce sujet sur le blog. Je serais ravie d'avoir vos retours sur la question, alors n'hésitez pas! Bonne lecture.

Un système de pensée à changer

 

Et si à la place de voir en chaque femme une rivale potentielle, on voyait plutôt une amie ou bien une connaissance potentielle ? Une personne capable de nous comprendre mieux que personne d’autre, car elle vivrait plus ou moins la même chose à quelques différences près…

On vit dans une société qui nous pousse à être en compétition l’une contre l’autre, mais si à l’inverse, on s’entraidait ? Si à l’inverse, on avait de la bienveillance, de la compassion l’une pour l’autre.

Pour changer les choses, il est important de se poser les bonnes questions. Prendre du recul et se demander dans quel contexte a lieu cette rivalité? Qu’est-ce qui est en train de se jouer entre elle et moi ?  Dans bien des situations, on a plus besoin de communication, de collaboration et de soutien que de rivalité.

Pour avancer et faire évoluer les choses, il faut se libérer de la tendance à se comparer aux autres. Chaque femme est unique. Au fond, la rivalité est le fruit d’une dérive imaginaire, d’une projection qui induit une erreur d’appréciation de la réalité. Mieux vaut apprendre à s’accepter et à s’aimer soi-même.

Plutôt que de focaliser sur les qualités des autres. Commencez à faire la liste des vôtres, devenez la meilleure version de vous-même et vous verrez moins les femmes comme des rivales potentielles.

N’oublions pas de nous respecter les unes et les autres en gardant en tête qu’il y a de place pour tout le monde !

 

Que pensez-vous des rivalités entre femmes? Pensez-vous vraiment que les femmes sont vouées à se faire la guerre comme la société nous pousse à le croire? Ce soir j'aborde ce sujet sur le blog. Je serais ravie d'avoir vos retours sur la question, alors n'hésitez pas! Bonne lecture.

 

 

Si vous n’opérez pas ce changement pour vous-même, faite le pour les générations à venir. Vos filles, vos nièces, vos cousines, vos belles-filles, qui peut-être vous regardent déjà avec admiration et vous prennent pour modèle. Montrons-leur l’exemple pour qu’elles ne vivent pas ces comportements elles aussi et pour que jamais elles en soient l’auteur.

Les choses ne changeront pas du jour au lendemain avec ce billet, mais je tiens quand même à parler de ce sujet qui est si tabou. Ces comportements sont devenus bien trop courant et plus personne n’y fait attention et c’est bien pour ça que nous devons changer les choses chacune à notre échelle.

C’est grâce aux petites actions si petites sont-elles que les choses avancent !

Avez-vous déjà été victime de ces comportements ? En avez-vous été l’auteur ? Vos retours d’expériences peuvent nous aider à changer les mentalités alors n’hésitez pas !

Loading Likes...
  • Comments ( 18 )

  • avatar
    Sanaa

    Des rivalités qui reflètent bien souvent l’image que chacune à d’elle-même. Chercher à devenir la meilleure version de soi-même est en effet essentielle. Le problème n’est jamais l’autre mais le rapport que l’on a à soi que l’on projette sur l’autre. Finalement, le tout est de pouvoir s’unir à soi afin de s’unir aux autres.

    • avatar
      Claudine

      Je partage totalement ton avis, si chacune pouvait faire une introspection et apprendre à s’aimer les choses avanceraient.
      Merci pour ton commentaire!

  • avatar
    elisamarnet

    oh ça..j’ai connu ce genre de soucis partout…à l’adolescence déjà mais à la limite je l’expliquait avec l’âge. mais même plus tard au travail, ça a toujours été compliqué. comme je rentre pas dans leurs bassesses j’en deviens la cible. à part dans mon nouveau taff 🙂

    • avatar
      Claudine

      C’est vraiment dommage que les femmes se traitent de cette façon. Je suis désolé pour les mauvaises expériences que tu as pu vivre.

  • avatar
    Maha

    Merci pour cet article 😊
    Je pense que tu adhèrerais aux valeurs de l’association Le Salon des Dames, qui ne jure que par la sororité (elles ont même sorti un agenda spécial pour la rentrée). Je n’en fais pas partie, mais peut être que tu peux jeter un coup d’œil à ce qu’elles font sur les réseaux sociaux 🤗

    • avatar
      Claudine

      Merci pour ton commentaire. Je connais oui et j’aime beaucoup leur travail!

  • avatar
    Bulle de citron

    On voit que ce sujet te passionne, l’article est passionnant, j’ai appris pas mal de chose sur un sujet que je connais mal ! J’ai beaucoup aimé ton article !
    Bulle de citron

    • avatar
      Claudine

      Merci beaucoup!

  • avatar
    justsomelittlewords

    Hello ! Très intéressant comme article, je partage totalement ton point de vue! Entre filles/femmes, il faut se soutenir !

    • avatar
      Claudine

      Coucou,

      Merci beaucoup! On est d’accord, on doit se soutenir c’est un impératif!

  • avatar
    Cécile

    Très bon article ma Claudine, je suis tout à fait d’accord avec toi ! Tu as su trouvé les mots juste pour définir la sororité et surtout ce qui se passe actuellement entre les femmes ! Soyons unies ! #Girlpoweeer

    • avatar
      Claudine

      Merci et contente que l’article te plaise!

      Je suis totalement d’accord avec toi, soyons unies! #Girlpoweeer

  • avatar
    Justine

    Coucou ! Je découvre ton blog grâce à l’article de Kdy 😺 cet article est génial ! Je crois que la jalousie est surtout ce qui pousse les femmes à se déchirer entre elles et que beaucoup ressentent le besoin d’être plus valorisées qu’une autre… Mais effectivement, tout ça prouve que le problème vient de nous même et qu’il faut travailler sur soi pour s’aimer plus. Quand on s’aime, on n’a pas besoin que d’autres nous aiment pour nous.
    Je repasserai quand j’aurai un peu plus de temps. A bientôt 🙂

    • avatar
      Claudine

      Hello, très contente que tu me découvres via cette interview Kdy a été adorable avec moi.
      Merci pour ton commentaire, je partage ton avis, nous devons apprendre à nous aimer pour ensuite aimer les autres. Ça sonne cliché mais c’est pourtant le seul moyen de mettre de côté des rivalités inutiles!

      A bientôt j’espère

  • avatar
    Kori’n M

    Je partage ton point de vue à 100%. Dénigrer l’autre pour se mettre en valeur est un comportement que je déteste. Pour certaines c’est une activité habituelle qui donne l’impression au groupe d’avoir un point commun. C’est tellement plus facile que de se montrer bienveillant. J’avoue que je me fais un défi de leur montrer leur contradiction en douceur et avec humour…

    • avatar
      Claudine

      Merci pour ton commentaire!
      Tu adoptes la bonne attitude: kill them with kindness

  • avatar
    Farah

    Super article c’est une sujet qui m’a toujours tenu à coeur ; et surtout depuis que j’ai mes filles. Il est important de meur inculquer la bienveillance (à commencer sur elle-memes) ; et que hommes ou femmes il n’y a pas de différence dans le
    Comportement ou le travail qu’on peut/soit avoir… mais pas facile… comme tu le dis ma fille ainee de 4 ans me demande toujours de lui lire cendrillon ou la belle au bois dormant..je les transforme sauce 2020 🙂

    • avatar
      Claudine

      Super! Effectivement c’est un sujet qui nous concerne tous et j’ai bon espoir pour l’avenir. Je n’ai pas encore d’enfants mais si un jour j’ai une fille, je lui lirais les contes de fées à ma sauce aussi.

Laisser un commentaire

TOP