Meet Her: Rahila RAHIMOU ADAMOU Fondatrice de Maibujé

On se retrouve aujourd’hui pour une nouvelle interview que j’avais hâte de publier sur le blog. Rahila est l’exemple même de l’entrepreneur qui ose et qui veut changer certains codes du monde de la mode avec son projet entrepreneurial que j’adore!

Après une carrière dans le salariat, elle quitte tout pour créer le job de rêves et là né Maibujé.

Maibujé a pour but de proposer des pièces d’exception venue d’Afrique avec un impact social et environnemental positif pour le continent.

Je vous laisse découvrir l’interview.

Après un très beau parcours salarial dans différents groupes prestigieux, tu as décidé de te lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Comment s’est déroulé cette transition?

Merci! Le parcours salarial a été semé d’embuche car malgré des stages et des diplômes des plus grandes écoles je n’ai pas eu accès aux postes que je pensais mérité j’ai donc voulu créer ce travail qui sera le plus épanouissant pour moi, lorsque j’ai enfin été recruté dans cette grande entreprise que j’ambitionnais depuis mes études (grâce à mon projet entrepreneurial by the way) j’ai rapidement compris que je ne m’y épanouissais pas, malgré la sécurité j’ai voulu tenter l’aventure à 100%.

 

Quels conseils pourrais-tu donner à une personne en poste en CDI qui souhaiterait sauter le pas de l’entrepreneuriat? 

Entreprendre, c’est FAIRE, tester et recommencer. Ce n’est pas grave de se poser des questions avant de sauté le pas, ni même se tromper au début, le plus important, c’est d’avoir une bonne vision de son projet, un vrai système de support, car ce n’est pas une aventure à vivre seule et enfin s’assurer de susciter de l’intérêt et donc ses premiers clients potentiels avant de se lancer. 

 

Quels sont selon toi les qualités indispensables d’un bon entrepreneur?

Ne pas avoir peur d’échouer, être résilient et ouvert d’esprit et aimer apprendre (des autres, des bouquins, des expériences…).

Rahila RAHIMOU ADAMOU se lance dans l'aventure entrepreneuriale avec Maibujé

 

Maibujé est l’accord parfait entre d’une mode responsable solidaire et authentique qui a pour but de valoriser le savoir-faire africain. Comment l’idée de Maibujé a vu le jour?

Maibujé est une idée qui s’est construite et affinée avec le temps. Je partais d’une volonté de valoriser mon continent qui était vraiment méconnu et mal perçu en France puis au fur et à mesure que j’avançais, j’ai relevé les aspects de la mode, de la narration de l’Afrique et le sens de l’impact qui me manquaient ou me dérangeaient. Après plusieurs testes et “améliorations collaboratives” Maibujé aujourd’hui veut apporter des solutions à ses “failles” en mettant du sens dans chaque achat mode et de l’impact positif et durable pour la Planète et ses Hommes.

 

Quelles sont les valeurs fondamentales de Maibujé et comment, elles sont mise en place?

La responsabilité est un mot large, mais notre fondement reste le respect des communautés locales et leurs habitudes tout en initiant une douce révolution que ça soit en France/Europe ou en Afrique. Pour le mettre en place je me suis beaucoup entouré de connaisseurs de l’Afrique, des enjeux humains et environnementales et de l’industrie de la mode, je souffrais énormément de ce fameux syndrome de l’imposteur. Passer par les incubateurs comme INCOPLEX93 m’a permi de définir notre mission et raison d’être en mettant l’impact au cœur du système. La mise en place de nos valeurs et de notre cercle vertueux ( formé par la consommatrice, les marques, les communautés locales africaines et les partenaires de Maibujé) est un exercice long et adaptatif, nous sommes aujourd’hui sûre du product/market fit, nous cherchons aujourd’hui les partenaires pour nous permettre de le déployer à grande échelle.

Comment mettre en place une démarche RSE dans son entreprise?

Il faut beaucoup réfléchir et regarder ce qui se passe dans d’autres industries. La RSE est de plus en plus vulgarisée, mais les textes et les définitions sont floues pour beaucoup. La seule manière de mettre en place une démarche, c’est de la tester sur le terrain, de s’auto-évaluer et de challenger la réflexion par des tiers indépendants. C’est comme ça qu’on n’a mis en place notre démarche chez Maibujé.

Rahila RAHIMOU ADAMOU se lance dans l'aventure entrepreneuriale avec Maibujé

Quels sont tes critères de sélections des marques avec lesquelles tu travailles et que tu proposes sur Maibujé

Nous avons des valeurs que l’on partage avec toutes les marques au sein du cercle vertueux grâce à une Charte de la marque Responsable, pour être référencée la marque doit partager au moins une de nos 4 valeurs environnementales (produit écologique, naturel, vegan ou durable) et au moins une de nos 4 valeurs humaines (produit authentique, social, éthique ou made in africa). Chacune de ses valeurs se traduit par le produit commercialisé par la marque. Elles sont présentées et définies en détails sur notre site.

 

Maibujé, est incubé chez Showroomprivé Look forward depuis janvier 2020, comment s’est passé cette nouvelle étape dans ton aventure entrepreneuriale?

Pour nous intégrer la nouvelle promo de LFW est la suite logique de notre startup qui apprend du marché pour s’améliorer et bien définir son offre. Le e-commerce est un véritable levier de vulgarisation de notre démarche et concept responsable pour la mode et l’Afrique, c’est aussi un secteur ultra compétitif surtout dans la mode,  Showroomprivé est le 7eme acteur en Europe, c’est pour nous la bonne école pour scaler notre business. C’est aussi l’occasion d’être entourée d’autres acteurs retail et tech avec lesquels nous partageons de vraies synergies pour rendre notre offre encore plus complète ou tout simplement se soutenir les coudes entre startups, nous sommes à des stades différents de notre développement certes, mais les problématiques restent très similaires. 

Rahila RAHIMOU ADAMOU se lance dans l'aventure entrepreneuriale avec Maibujé

Penses-tu qu’avoir un réseau est indispensable au succès de son projet entrepreneurial? 

Je pense que c’est la vraie clé du succès ! Ne pas en avoir et devoir aussi le construire from scratch est un bon exercice pour tester sa motivation, sa vision et son idée tout simplement. Mais c’est difficile de réussir seule pour moi !

 

Comment créer un réseau en partant de zéro?

Aller au culot en ciblant ce mentor, expert, entrepreneur ou même entreprise que l’on sait va nous permettre de “jumpstart” notre projet entrepreneurial ou même professionnel, c’est important de se renseigner sur son secteur, le connaître et aller à la rencontre de ceux qui sont déjà là pour échanger. Je me suis formée en ligne pour lancer mon business et j’ai commencé partant de 0, je me suis d’abord tournée vers le réseau de mes écoles de commerce, et me suis reposée sur mes promotionnaires et amies pour trouver le contact direct. Linked In est un bon outil, mais Facebook aussi et l’annuaire des alumni est peut-être un peu sous-estimé !

Que peut-on te souhaiter pour l’avenir ?

Sortir résilient de la crise qui ne fait qu’accentuer le besoin de changer les habitudes de consommation avec un ou une associé(e) qui permettra de faire grandir Maibujé.

 

Que penses-tu de la notion de sororité?

La sororité prend tout son sens quand on entreprend parce que les femmes en particulier celles d’origine africaine sont traditionnellement très soudées et premières entrepreneuses qui font tourner le foyer ! La sororité à été un de mes plus gros soutien émotionnel, financier et professionnel aussi avec des copines de toutes cultures et origine rencontrées en écoles, celles de la diaspora ou même Johanne rencontré dans un forum pour entrepreneur.

 

Merci à Rahila d’avoir pris le temps de répondre à mes questions, si cet article vous plaît n’hésitez pas à laisser un commentaire ou à cliquer sur le petit coeur sous l’article. Vos retours seront grandement appréciés.

Pour en apprendre plus sur Rahila:

Rahila RAHIMOU ADAMOU

Maibujé

Loading Likes...
  • Comments ( 0 )

Laisser un commentaire

TOP